Sélectionner une page

1 Songe

En attendant le jour

où tu m’emmèneras

loin de tous ces vautours,

loin de ces voleurs d’âme

J’ai fumé le temps qui en un jour passe une année

et dans un rêve éveillé, je me suis envolée

Je fous le camp, pour un instant

Je laisse tout en plan pour un instant.

J’entends la cloche marquer les heures

sonner le glas des semestres langoureux.

Tu es loin et pourtant ton visage

une seconde apparaît au recoin de mes songes.

L’envol nonchalant fait grandir mes ailes

et lancine quand sur le rivage,

les sillons tracés par

les souvenirs des siècles passés révèlent

Je fous le camp, pour un instant

Je laisse tout en plan pour un instant.

L’humanité a oublié

sa destinée universelle

Si je m’égare, fourmi de l’univers,

rappelle-moi la faille intemporelle

Contre quoi je ne peux rien

montre-moi sur quoi je peux

pour que parfois ça finisse bien

pour que cette fois on soit heureux.

Je fous le camp, pour un instant

Je laisse tout en plan pour un instant.

————————————————————-

Songe :  Texte et composition : Camille Florence.

Arrangements musicaux : Camille Florence, Dimitri Kogane, Laurent « Lilo » Limeul, Florent Soler.

Enregistré en juillet 2017 au studio de la Manne, Balma.

Mixage : Jean Rigaud et Florent Soler. Clavier, chant, C.Florence. Batterie, D.Kogane. Guitare,

L.Limeul. Basse et clavier additionnel, F.Soler.

 

 

2 Le Chemin d’argile

Tout n’est pas égal, mais rien n’est plus

L’ échelle fatale nous rends fragile

Pour ne pas être mangé tout cru

Cours à perdre haleine

Le chemin d’argile marque l’empreinte indélébile,

De l’espèce humaine.

Tout n’est pas égal, mais rien n’est plus

Tumultueuse turbulente résistance

Par transparence à la surface, les strates amoncelées de l’existence

dévoilent le gouffre de l’indifférence.

Le chemin d’argile marque l’empreinte indélébile, de l’espèce humaine.

Mangeons richement, assaisonnons,

pour avoir du goût quand la mort nous croquera.

Ou bien vivons légers pour nous envoler sans difficultés,

quand le jour viendra, leur sourire éclatant, éclairera l’horizon.

Mais le sourire bandé par des chiens de galère

installé ou indépendant, clando ou avec pignon

Et à côté, des pigeons, toujours plus ronds,

Ivres de la décadence, pas prêts à la dissidence

Confortablement installés dans la primaire évidence.

Tout n’est pas égal, mais rien n’est plus

Pas de quota de la souffrance.

Seule la solitude dessèche jusqu’à plus rien

En résilience l’amour pèse plus lourd dans la balance.

Le chemin d’argile marque l’empreinte indélébile, de l’espèce humaine.

——————————————————-

Le Chemin d’Argile :

Texte et composition : Camille Florence.

Arrangements musicaux : Camille Florence, Dimitri Kogane, Laurent «Lilo» Limeul, Florent Soler.

Enregistré en juillet 2017 au studio de la Manne, Balma.

Mixage : Jean Rigaud et Florent Soler. Clavier, chant, C.Florence. Batterie, D.Kogane. Guitare, L.Limeul . Basse et instruments additionnels, F.Soler.

 

 

 

3 Baisé

Baisée jusqu’à l’ os

Tu as bien failli avoir ma peau

Encore un peu et je partais pour l’ hosto.

Odieux personnage, tu m’ as laissée faner, crever là

Et ton regard en chien lancé vers moi

Me ranime une dernière fois.

Baisée jusqu’à la moelle

Je m’ arracherai la peau

Terminerai en lambeaux

Je me ferai cuire à la poêle

Et si tu es sage,

De ça aussi tu en auras.

Pas besoin de se mettre dans cet état.

Baisée tellement profond

Que j’ en ai perdu toute sensation

Et dans ma chute rattrape mon âme

Au vol.

Baisera bien qui baisera le dernier.

———————————————————-

Baisé :

Texte et composition : Camille Florence.

Arrangements musicaux : Camille Florence, Dimitri Kogane.

Enregistré en juillet 2017 au studio de la Manne, Balma.

Mixage : Jean Rigaud et Florent Soler. Clavier, chant, C.Florence. Batterie, D.Kogane. Basse, L.Limeul.

 

 

4 Iuvante Sequi :

Composition : Camille Florence.

Arrangements musicaux : Camille Florence, Dimitri Kogane, Florent Soler.

Enregistré et mixé en janvier 2018 par Florent Soler au Seven Dots Studio, Toulouse. Kalimba, chant, C.Florence. Batterie, D.Kogane. Basse, F.Soler.

5 All is about love

All is about love

just giving the dove

Remember to be brave

before falling into the grave

You have to appraciate your life as a whole

Perfectly doing what you want, in the wave

Out must go your rage

to finally break your chains.

I should have run away

when i get you in my way

I should have thought before

receiving you in my house

You were like a tomb

not moving your tongue

Cleaning your glasses and drinking some whisky without a word,

Just looking at me

Your silence is like a torture

never been aware of your mixture

between attractive love or perfect hate

Progressing in your uprising

every smile you make is a crutch

to travel across the days and get a smile back for such

A short meeting with your heart.

I’m just a fantasy

dream of your next little prey

a sort of sense to your life

just to help, a remedy.

Your little therapy

given by the straight line of life

given if we let some more time

———————————————————

All Is About Love :

Texte et composition : Camille Florence.

Arrangements musicaux : Camille Florence, Dimitri Kogane, Florent Soler.

Enregistré au studio de la manne en septembre 2017, Balma.

Mixage : Jean Rigaud et Florent Soler. Clavier, chant, C.Florence. Batterie, D.Kogane. Guitare et basse, F.Soler.

6 Ancrée

Les deux pieds ancrés dans la terre qui m’a vu naître

postée vers mon avenir, je croise les doigts et laisse la vie apparaître.

Guidée par les étoiles je passe les murs,

songe à ce fluide qui coule dans mes veines pures.

Pures d’ espérance, de gouter ce qu’est la liberté, au delà de toute ignorance.

Au milieu de l’assourdissant cri de l’Homme qui prends conscience,

du faussé qui se creuse, peu à peu grignoté par le néant

qui habite nos lendemains.

Je reste ancrée dans mes deux pieds, au petit matin

regarde les âmes qui s’envolent au loin

Quittant sans regrets ce qui faisait leur geôle

Tous, priant la sainte gnôle

pour oublier un peu,

que dedans ça pique profond,

c’est pas que dans la tête que ça fait des noeuds.

Le tour de passe passe qui remplit les poches

n’ en mène pas large lorsqu’il faut passer sur les roches

du temps qui passe et endurcit les coeurs

du temps qui passe et assombrit les peurs.

Je reste ancrée dans mes deux pieds, au petit matin

regarde les âmes qui s’envolent au loin.

—————————————————————-

Ancrée :

Texte et composition : Camille Florence.

Arrangements musicaux : Camille Florence, Dimitri Kogane, Laurent Lilo-Limeul, Florent Soler.

Enregistré en juillet 2017 au studio de la Manne, Balma.

Mixage : Jean Rigaud et Florent Soler. Clavier, chant, C.Florence. Batterie, D.Kogane. Guitare, L.Limeul . Basse et instruments additionnels, F.Soler.

7 Crank : Composition : Camille Florence ; Arrangements musicaux : Camille Florence, Dimitri Kogane.  Enregistré en septembre 2017. Mixage : Jean Rigaud et Camille Florence.